Conditions Portes Ouvertes du 18/10 au 30/11. -25% sur TOUT le stock*... En savoir plus

Peintures extérieures

Demande d’information

Envie de relooker votre maison, d’enjoliver votre extérieur, de peindre les briques de votre façade ? Ou envie de donner un coup de neuf à vos portes et fenêtres, tout en les protégeant de la pluie et du soleil. Ces travaux demandent d’utiliser des produits de haute qualité et de suivre certains conseils pour une préparation adéquate. Pour la finition, plusieurs possibilités s'offrent à vous : une peinture transparente pour garder la structure et la couleur des briques, ou une simple peinture à badigeon extra matte.

Pour vous aider, voici les questions les plus fréquemment posées

Que faire avec les joints instables ?

Si vos joints sont mal fixés et fissurés, faites-les sauter ou poncez-les (attention aux yeux, n’oubliez pas vos lunettes de protection !) pour obtenir une base de travail saine. Remplissez les joints avec un mélange de sable du Rhin et de mortier (proportions: 2/1). Bien entendu, il faudra attendre que les joints sèchent avant de peindre, de 2 à 3 semaines en fonction des conditions climatiques.

Avez-vous remarqué des fissures ? Pas de problème pour les plus petites, elles disparaîtront sous la peinture. Par contre, les plus grandes nécessitent toute votre attention. Le mieux que vous puissiez faire, est de les gratter jusqu’à les stabiliser et ensuite les combler avec PolyfillaReboucheur Extérieur ou Sigma Coltura Mortel EPU (deux composants de base).

Que faire avec un support poudreux?

Passez la main sur le mur: si elle est pleine de peinture, c’est que vous avez affaire à une couche dite poudreuse.

Enlevez à la spatule ou à la brosse en fer les éventuelles plaques de peinture prêtes à se détacher. Appliquez ensuite une couche de fixateur, tels Sigmafix Universal ou Levis Fixpaint, en suivant nos instructions et donc celles du fabricant.

Que faire si les murs sont humides ?

L’humidité dans les murs peut avoir plusieurs origines. Vous devez avant tout trouver son origine. Tout problème d’humidité a sa solution, liée à sa cause. Même si vous n’avez pas l’intention de peindre les murs, vous devez déterminer ce qui cause l’humidité, ne serait-ce que pour éliminer la formation d’algues ou de mousse (et de moisissure à l’intérieur de la maison).

Si les traces d’humidité ne se font apparaître seulement à partir du printemps, le problème est manifestement saisonnier et est dû à des conditions climatiques extrêmement humides. Il se résout donc de lui-même de par l’amélioration de la météo.

Les choses se compliquent lorsqu’il s’agit d’humidité ascensionnelle. C’est le signe d’un défaut de conception du bâtiment, l’isolation entre les fondations et le mur n’ayant pas été correctement faite ou ayant perdu de son efficacité au fil du temps. Ce type de problème réclame une approche très spécifique qu’il est prudent de confier à un professionnel.

Faut-il poncer un support en bois après chaque couche ?

Le raisonnement est le suivant : si vous appliquez une couche de primaire sur du bois, les fibres qu’il contient se redressent après séchage. Ceci venant du fait qu’en absorbant de l’eau ou du solvant, les fibres du bois gonflent.

 

Notre conseil : sur le support dégraissé et légèrement poncé, appliquez une couche de fond et laissez-la sécher.

 

Ensuite, poncez à nouveau finement afin de faire disparaître les extrémités des fibres du bois. Dépoussiérez alors soigneusement avant l’application d’une couche de finition. Il n’est pas nécessaire de poncer entre deux couches de finition sans quoi l’épaisseur de la couche sera réduite et donc votre bois sera plus vite vulnérable.

levis sigma coatings tin2wall

Facebook

Get the Facebook Likebox Slider Pro for WordPress